Retour

Retour sur la session de test du Kit PGO par le 110 bis avec les Labs d’Académie

Publié le 02 juin 2021

L’équipe du 110 bis

Le 19 mai dernier, l’équipe du lab 110 bis a animé une session de travail collaborative pour la communauté des labs d’académie. L’objectif était triple : tester le kit préparé spécialement autour du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO), permettre à nos relais académiques de se l’approprier, et produire quelques idées d’engagements. Les fruits de ces travaux constituent en effet la matière première des engagements et actions que prendra le MENJS dans le cadre du 3e plan d’action du PGO. 

Aider les acteurs académiques à entrer dans la démarche PGO : des thématiques adaptées au contexte de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et un kit d’atelier. 

Dans ses nouvelles orientations, le Partenariat pour un Gouvernement Ouvert couvre un panel de thématiques très large, qui dépasse désormais le périmètre des sujets numériques initialement au cœur de la démarche. 

Afin d’aider les acteurs académiques à entrer dans l’exercice du PGO qui est nouveau pour beaucoup, l’équipe du lab 110 bis a décliné et adapté ces différents axes au contexte de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et a produit un kit d’animation d’atelier adapté. 

Ainsi les thématiques PGO suivantes : démocratie sanitaire, engagement citoyen et participation, inclusion et territoires, ouverture des données et des codes sources, suites de la convention climat, transparence et ouverture (vie publique et services publics), sont devenues :  santé à l’école/université, engagement citoyen et participation (notamment des jeunes), école/université inclusive, droit à l’information, ouverture des données et des codes sources dans l’Éducation Protection de l’environnement, lutte contre les atteintes à la probité.

Ces thématiques restent larges mais ont le mérite de constituer un cadre “qui parle” aux acteurs sollicités ; elles sont proposées comme un point de départ aux échanges et figurent ainsi dans le kit d’animation que nous avons produit. Un kit clé en main a en effet été réalisé afin de faciliter les sessions PGO au sein des académies. Il est constitué d’un déroulé d’atelier de 2 heures, de supports prêts-à-l’emploi et de conseils pour faciliter un atelier de travail collaboratif sur le PGO avec des usagers souhaitant contribuer à la réflexion sur le sujet. 

Et quoi de mieux pour s’approprier ce contenu que de l’expérimenter en tant que participant ? C’est cette volonté qui est à l’origine de l’atelier mené le 19 mai dernier, faisant d’une pierre deux coups : découvrir par la pratique le contenu du kit en vue de se l’approprier et contribuer par la même occasion à l’élaboration des plans ministériels !

Et ci-dessous un récit concis de la manière dont s’est déroulé l’atelier, avec à la clé les idées d’engagements et d’actions proposées par les participants de cette première édition.

Marianne Billard (DITP) est intervenue en début de session afin de rappeler les enjeux du PGO ainsi que la feuille de route. 

Lors de la première partie de la session, les participants se lancent dans une phase de réflexion sur les différentes thématiques. Ils expriment leurs connaissances et opinions puis sélectionnent les deux sujets qui suscitent le plus de réactions pour les approfondir lors de la suite de l’atelier.

Chaque participant est invité à réfléchir et proposer individuellement 3 idées sur une ou plusieurs des thématiques présentes sur le support.

Après plusieurs échanges, le groupe s’arrête sur les deux thématiques qui ont suscité le plus de réactions et d’intérêt chez ses membres, à savoir : le droit à l’information et l’ouverture des données, et la santé, le bien-être à l’école.

La seconde phase de la session a pour objectif la formulation de proposition d’engagement. Cette phase sert à formuler les engagements que prendront les ministères à propos des thématiques sélectionnées. Le but est de formuler un seul engagement par thématique. Pour cela, les participants vont échanger sur le mode d’un débat ouvert. 

Les facilitateurs de l’équipe du lab guide la formulation de l’engagement selon les recommandations prodiguées par la DITP : 

•  il est inédit, emblématique et à fort impact de transformation,

• Il incarne pleinement les valeurs du Gouvernement ouvert : transparence, ouverture, participation, collaboration ;

•  Il est conçu et porté avec une ou plusieurs organisations de la société civile,

• Ses résultats sont mesurables, à la fois par une évaluation externe et par une auto-évaluation.

Les deux engagements sont formulés de la manière suivante par les participants :

1. Démocratie sanitaire, santé & bien-être sur le long cours

→ mettre en place une stratégie/politique/démocratie sanitaire pérenne selon son acception large (santé et bien-être à l’école/université)

valoriser et développer les initiatives permettant à toutes les parties prenantes (élèves, agents, professeurs, parents, etc.) de contribuer aux décisions concernant la Santé à l’Ecole. La “Santé à l’Ecole” doit à cet égard être prise dans une acception large qui couvre la gestion des crises mais aussi le bien être, la santé mentale, la connaissance de soi, la nutrition, les activités sportives, etc.

2. Droit et information

→ service d’aide à l’appropriation sur la data, pilotage par la donnée, avec relais sur terrain : enjeux d’appropriation compétences, outils + sensibilisation

Au-delà de la mise à disposition des données, initier un “service d’aide à l’appropriation de la donnée” s’adressant à tous et accessible en académie. Plusieurs actions complémentaires sont identifiées : des points de référence au niveau local, des dispositifs de montée en compétences, des outils facilitant la compréhension et la manipulation des données

Une dernière phase d’approfondissement a ensuite lieu. Les participants détaillent des actions concrètes pour les deux engagements. 

L’atelier se conclut par un récapitulatif de la production de cette session. La prochaine étape : organiser de nouvelles sessions grâce au kit par les labs dans leurs académies respectives. Nous découvrirons donc bientôt les propositions des académies de Limoges, Créteil et Lille !

Commentaires
0

Laisser un commentaire